Menu

M voit sa recherche sur les baleines financée par Disney


Sainte-Luce, QC, 17 septembre 2013 – M–Expertise Marine et leurs partenaires américains de la Third Millennium Foundation
reçoivent un financement de 25 000$  du Disney Worldwide Conservation Fund (DWCF). Cette bourse en conservation reconnait les efforts du Dr. Lyne Morissette et de son équipe à promouvoir l’étude et la protection des baleines de l’Atlantique via un projet novateur reliant recherche, conservation et éducation qui s’intitule The Great Whales Journey, ou La Route des Baleines. Ce projet est né en 2010 de l’idée qu’il n’y a pas meilleur moyen de faire une différence pour la planète que de relier la recherche scientifique à l’éducation et aux efforts de conservation. « C’est formidable de voir que trois ans plus tard, la DWCF croît toujours en ce projet et nous permet de poursuivre nos efforts à mieux comprendre et protéger les baleines dans leurs habitats de l’Atlantique Nord » affirme la Dr. Lyne Morissette, PDG de la firme de recherche M-Expertise Marine et leader du projet. « Ce qui est extraordinaire du projet La Route des Baleines, c’est qu’il regroupe un vaste réseau de scientifiques reconnus mondialement, des organismes de conservation, et des initiatives éducatives tant dans le

Saint-Laurent que dans les Antilles. Les baleines ne connaissent pas les frontières, nous travaillons ensemble pour les protéger tout au long de l’année. » « Des travau

x de recherche et des activités éducatives exceptionnelles ont été réalisées dans les pays concernés; nous sommes très reconnaissants envers le Disney Worldwide Conservation Fund pour son support à forger des liens entre ces pays et à créer un réseau solide et significatif pour protéger ces animaux magnifiques » Leslie Busby, directrice générale de la fondation américaine Third Millennium. Basé sur l’idée qu’ « on protège ce qu’on aime et on aime ce qu’on connait », le projet La Route des Baleines poursuivra ses activités de recherche sur les grands cétacés migrateurs de l’Atlantique Nord, notamment les baleines à bosse et les baleines bleues, et créera un important programme éducatif reliant les écoles primaires du Québec à celles des Antilles – des régions qui représentent les habitats d’alimentation et de reproduction de ces espèces. Les efforts en conservation déjà en place dans ces pays, incluant d’importantes aires marines protégées comme le Parc Marin Saguenay Saint-Laurent au Québec et le Sanctuaire Agoa dans les Antilles, seront jumelées afin de créer un vaste réseau qui couvrirait ultimement toute la route de migration des cétacés et ils seront donc protégés durant toute l’année. L’été 2014 sera un moment marquant pour le projet, alors qu’à bord du magnifique Roter Sand, le voilier-école de 25 mètres voué à la conservation des océans et détenu par ÉcoMaris, un partenaire majeure de la recherche du Dr. Morissette sur le Saint-Laurent, une importante expédition suivra

All_fullcolor

le retour des baleines dans le Saint-Laurent après avoir passé l’hiver dans les Caraïbes. Véritable symposium flottant, cette expédition regroupera des experts internationaux et naviguera le Saint-Laurent des Îles de la Madeleines jusqu’au Parc Marin Saguenay Saint-Laurent, et s’arrêtera dans différentes villes pour des conférences et évènements éducatifs sur les océans. Le Disney Worldwide Conservation Fund travaille à protéger les espèces et les habitats, à rapprocher les jeunes de la nature et à adopter des valeurs pour la protection de l’environnement. Depuis sa fondation en 1995, le DWCF a supporte plus de 1000 programmes de conservation dans 112 pays. Le projet de Lyne Morissette est le seul au Québec à recevoir du financement récurrent de la DWCF. Pour toute information sur l’engagement de Disney à conserver la nature, visitez www.disney.com/conservation.

# # #

À propos du projet « On protège ce qu’on aime, et on aime ce qu’on connait », et la meilleure façon de connaitre et de protéger les océans est de les explorer. Ce projet a pour but de promouvoir la recherche et la conservation des baleines tout le long de leur route de migration dans l’Atlantique Nord (de l’est du Canada jusqu’à la mer des Caraïbes), et d’embarquer à bord d’une expédition sur la route de ces baleines, où les scientifiques, différents organismes, les communautés et les élèves de différentes écoles travailleront ensemble pour étudier l’écologie des baleines, en apprendre davantage sur la mer, et promouvoir la conservation des océans à l’échelle globale. Le projet vise à promouvoir et permettre la conservation des grands cétacés via un réseau global de collaboration, et en jumelant des instituts de recherche, des aires marines protégées et des écoles de l’Atlantique Nord. Le but premier est d’engager les communautés côtières dans des actions de conservation pour assurer la santé et la pérennité des écosystèmes marins et des ressources qu’ils nous procurent. Le déploiement de nos actions en recherche, conservation et éducation couvre des pays des Caraïbes et de l’Amérique du Nord, qui représentent des habitats cruciaux pour nos deux espèces ambassadrices, la baleine bleue et la baleine à bosse : leur aire d’alimentation (le Saint-Laurent), et l’aire de reproduction connue des baleines à bosse (la mer des Caraïbes). En effet, au cours de leur longue route du nord au sud, ces baleines font face à différentes menaces (sites d’exploration et d’exploitation pétrolières sur leur chemin, changements climatiques, et ressources alimentaires limitées en raison de surexploitation au nord; chasse, pollution et dérangement au sud). Identifier ces menaces et comprendre l’écologie des grands cétacés aidera à développer des action permettant d’améliorer leur statut de conservation, et donc de contribuer à maintenir la biodiversité de ces riches habitats marins. Tout ceci sera fait en poursuivant un partenariat déjà bien en place entre les experts et les organisations des Caraïbes et les experts des mammifères marins du Canada, en collaboration avec ces agences non-gouvernementales dédiées à la conservation des milieux marins, et tous engagés à préserver la biodiversité de nos océans par la science et l’éducation. POUR TOUTE LES DEMANDES MÉDIAS: Contactez la responsable du projet Dr Lyne Morissette au 418-750-5685

Les commentaires sont fermés.