Menu

Caractérisation de la population de dauphins tachetés pantropicaux au large de Bellefontaine (Martinique)

DSC_0017

INTRODUCTION

L’éco-tourisme baleinier (ETB) est une activité en constant développement. On entend par ETB toute entreprise permettant au public d’observer des cétacés dans leur habitat naturel. C’est une activité qui peut être considérée comme équitable et durable, si les communautés locales interviennent, et si des règles de bonnes conduites sont appliquées afin de perturber le moins possibles les animaux. Cependant, l’ETB peut avoir également un impact négatif. Le suivi prolongé d’animaux, une vitesse d’approche excessive, ou le nombre trop importants de bateaux suivant le même animal ou le même groupe, peuvent induire un stress préjudiciable pour les cétacés et provoquer des modifications de comportements. L’ETB sur la zone Caraïbes en Martinique concerne huit entreprises qui pratiquent essentiellement l’observation des groupes de dauphins côtiers. Ils peuvent cependant rencontrer des baleines à bosse et les suivre ; une prise en compte de leur impact doit être évaluée.

La mise en place d’une charte de bonne conduite est en cours d’élaboration, mais pour l’heure il n’existe aucun cadre législatif dans les eaux de la Martinique concernant la pratique de l’ETB.

Les espèces de mammifères marins concernés par l’ETB sur la zone Caraïbes de la Martinique sont essentiellement trois espèces de dauphins :

    • le dauphin de Fraser, Lagenodelphis hosei

    • le grand dauphin, Tursiops truncatus

    • le dauphin tacheté pantropical, Stenella attenuata

Si les deux premières espèces citées sont observées occasionnellement, le dauphin tacheté pantropical est quant à lui observé quasi-quotidiennement le long d’une zone côtière comprise entre Schoelcher et Saint Pierre, où plusieurs groupes semblent y être résidants.

Il s’agit d’une espèce cosmopolite dans les eaux tropicales chaudes qui se déplace habituellement vers les côtes en automne et hiver, et plus au large au printemps. Il s’agit d’une espèce au comportement très social, le plus souvent en plusieurs groupes d’une vingtaine d’individus, les différents groupes interagissant entre eux.

De part sa position côtière et la position quasi-fixe, cette espèce est la cible principale des entreprises d’ETB. Il n’existe cependant aucune donnée sur cette population.

Afin de mieux pouvoir évaluer l’impact potentiel de l’ETB sur cette espèce, il convient de pouvoir caractériser la population de dauphins tachetés pantropicaux en Martinique.

En ce sens, M collabore au projet de recherche de Aquasearch afin de décrire la biologie et l’écologie de l’espèce, son rôle dans l’écosystème Caraïbe et la meilleure façon d’assurer sa conservation.

Objectifs du projet

    • Évaluer la population de dauphins tachetés tropicaux sur cette zone (nombre, sexe ratio, âge moyen, interaction avec d’autres espèces).

    • Répertorier les différents sites d’observation sur cette même zone (chasse, repos, jeu).

    • Documenter l’inventaire des autres espèces de mammifères marins rencontrés le long de la côte sous le vent.

PARTENAIRE:

logo-aquasearch